Collision Sensible 4
3 éclats blancs - 20 secondes

→ Réserver
Samedi 25 Mai 2024
20h30
Église de Bessé

10€ ou 7€ selon votre motivation - Gratuit pour les enfants

Gildas Etevenard : compositions, percussions, voix, basse électrique, cithare,
pédales d'effets.
Léa Leduc : dessins en direct et projections lumineuses.

Récit musical.

Autour du mythique phare d’Ar-Men, le plus éloigné des phares au large de la pointe bretonne, le musicien Gildas Etevenard et la dessinatrice Léa Leduc proposent une histoire dans laquelle les temporalités se mêlent :

Au 20ème siècle, non loin de nous, l'écrivain Jean-Pierre Abraham nous a livré des sensations poétiques depuis Ar-Men, où il était gardien.
Au 21ème siècle, dans un futur proche, une jeune femme native de l'île d'Ouessant entretient depuis son enfance un dialogue insolite avec Ar-Men, jusqu'à ce que celui-ci s'effondre sous l'effet de la montée des eaux et des tempêtes de plus en plus violentes. Une partie de son enfance disparaît avec l'engloutissement du phare et les grands changements qui s'opèrent autour d'elle, mais sa créativité reste en éveil et la vie continue à Ouessant.

Deux récits qui se font écho dans une époque faite de bouleversements.
Sur une idée originale de Gildas Etevenard et Agnès Sinaï.

Léa Leduc

Portrait Léa Leduc
Artiste visuelle, illustratrice et dessinatrice de bande dessinée passionnée par les arts graphiques, la science fiction, les imaginaires utopiques, la musique et la narration sous toutes ses formes.
Arrivée dans le Val de Loire en 2021, Léa rejoint plusieurs initiatives locales et devient membre de l’atelier KAWA, une association d’auteurs de bande dessinée et de créateurs graphiques basée à Mazé-Milon. Elle travaille actuellement sur un projet de bande dessinée de science fiction, utopique et chaotique, intitulé « Cosmos Daydream » et affectionne particulièrement les occasions de créer des ponts entre dessin et musique. Avant de s'attacher à la vie culturelle et associative des bords de Loire, elle a suivi un cursus en bande dessinée à l'ESA Saint-Luc Bruxelles et a habité plusieurs années dans les Cotswolds en Angleterre.
Visuel Léa Leduc

Gildas Étevenard

Portrait Gildas Étevenard
Gildas Etevenard est batteur, compositeur, interprète.
La batterie est son premier instrument, mais il joue également d’autres instruments glanés au fil du temps, des déplacements et des rencontres.
Le gardon (instrument à cordes de Transylvanie, frappé à la baguette), la trompette, l’harmonium indien sont ainsi venus s’intégrer dans le set de la batterie , lui ont permis d’y amener la voix et le texte chanté ou parlé.
Un univers sonore que l’on retrouve dans son premier disque en solo intitulé Lino, disponible depuis juillet 2013.
Il compose également pour le théâtre ou des films-documentaires.
Ses compagnons de route sont Akosh.S, Josef Nadj, Fredéric Nevchéhirlian, les Melc, Fantazio, Jean-Pierre Almy.